Category: GINCUBATOR

NICANOR DE ELIA

1 July, 2016 garage29 GINCUBATOR

NICANOR DE ELIA 

Né en 1976 en Argentine, Nicanor de Elia est artiste de cirque, chorégraphe et interprète. Il commence sa carrière à Rosario où il crée diverses pièces pour la rue et le théâtre. A 23 ans, il co-fonde Circo Volante, un collectif multidisciplinaire avec lequel il développe le cirque contemporain à Rosario. La première création reçoit le prix du meilleur spectacle de l’année 1999. En 2003, il intègre le Lido, école professionnelle de cirque de Toulouse en spécialité jonglage. A la sortie du Lido, Nicanor crée en solo “Le voyageur immobile”, pièce auto-biographique où dans le non-lieu du plateau l’artiste habite avec toutes ses projections du passé et du future. Il co-crée ensuite Im-posture qui sera lauréat JTC 2008 (Jeune Talent Cirque). En 2006, Nicanor et 4 autres jongleurs sortis du Lido, fondent le G. Bistaki, compagnie de cirque contemporain et commencent à jongler avec des objets inédits tels des tuiles ou des sacs à main. En 2009, ils présentent Coopératzia, un premier spectacle de manipulation chorégraphique d’objet, qui tourne jusqu’à aujourd’hui dans les plus grands festivals internationaux.

En 2010, il fonde le Garage29, espace laboratoire en arts du spectacle à Bruxelles. En 2010, il réalise avec le collectif Tupperware ” Le banquet“, court métrage dirigé par Murielle Felix. En 2013, il présente “Monsters“, un projet multi-forme ( installation, performance, concert, vidéo-projection ) autour du sac en plastique et la matière plastique.Entre 2013 et 2015, il s’immerge dans un quartier schaerbeekois d’émigrants et travaille avec les habitants et associations à la création d’un docu-fiction “Le départ des Hespériens” où l’artiste convainc les habitants de recommencer à zéro et peupler la planète Mars, en collaboration avec les Halles de Schaerbeek, RenovaS et la commune de Schaerbeek.

L’intérêt pour le cirque et ses contingences avec la danse l’amène à signer plusieurs mises en scènes. En 2013, il travaille avec les élèves de 2ème année de l’école de cirque de Tilburg pour une création in-situ “The first time I… !”, pour le festival Theater op de Markt, à Neerpelt. Il enchaine les mises en scènes et regards chorégraphiques pour le cirque, notamment avec Alexis Rouvre pour son seul en scène “Cordes”, Projecto Precipicio avec “Lugar” qui est présélectionné à Circus Next 2016 ou encore pour “La Cosa” de Claudio Stellato. Avec ce dernier, il crée “BANG”, spectacle de la 3ème année de l’ESAC (école supérieure des arts du cirque à Bruxelles).

En 2016 et 2017, Nicanor signera 2 mises en scène circassiennes : “ Brutal ”, une commande pour le Festival des Jonglages de la Maison du Jonglage à Paris, réunissant les élèves des 4 plus grandes écoles de cirque françaises, CNAC, Lido, Fratellini et ROSNY et “ Cardumen ” à l’occasion des 10 ans de la FEDEC (Fédération des Ecoles de Cirque ), réunissant ESAC et LIDO, deux écoles entre Belgique et France, au festival de cirque actuel de Auch.

Pour 2018, Nicanor prépare Juventud, s’inspirant du Manifeste du futurisme de F.T. Marinetti et qui réunira 6 jeunes jongleurs sortis de l’ESAC et du LIDO pour traiter de la jeunesse et de son amour du danger et de la vitesse, et son extension rue, Copyleft qui en est la version tout terrain, et le noyau chorégraphique.

VALENTIN PYTHOUD

1 July, 2016 garage29 GINCUBATOR

Valentin Pythoud est un jeune artiste de cirque de 29 ans au parcours atypique. Né en Suisse, il côtoie le monde du cirque dès son enfance dans l’école ouverte par ses parents « L’élastique Citrique ». A la fin de sa scolarité, il décide pourtant de s’aventurer dans un tout autre domaine que Valentin et commence un apprentissage de décorateur chez Globus à Genève.

A la fin de sa formation, Valentin est convaincu de vouloir apprendre d’autres métiers. Il passe l’audition de l’ESAC à Bruxelles et entame ainsi une nouvelle formation qui le ramène aux origines. A l’ESAC (école supérieure des arts du cirque), il rencontrera ses deux partenaires, Julien Pierrot et Laura Trefiletti qu’il porte et apprend à connaître durant les huit années suivantes.

A la fin de ses études de cirque, il commence à travailler pour la compagnie belge « Théâtre d’un jour », et tourne pendant trois ans et demi « L’enfant qui.. .» dans les plus grands festivals tels Festival d’Avignon en 2011 ou encore Festival Circa, en 2010.

Au même moment, fraichement sorti de l’ESAC, le trio d’élèves se fait repérer par le « Festival du Cirque de Demain », et remporte le prix « Grimailo ». Le trio est intégré au nouveau projet de « Théâtre d’un jour », mélangeant cirque, théâtre et chant lyrique.

Rapidement, le trio décide de se consacrer entièrement à un projet. Ils créent la compagnie RouspaRocket et leur premier spectacle, La Geste. Deux porteurs et une voltigeuse se jettent dans la tourbe, pour un jeu qui défie les airs et explore le sol. L’infiniment grand rejoint l’infiniment petit et la terre devient un nouvel agrès de cirque. Le spectacle sort en 2014 aux Halles de Schaerbeek à Bruxelles. Après presque un an de tournée, le spectacle est mis au repos pour cause de santé de la voltigeuse.

En 2015, Valentin intègre la nouvelle création de Caudio Stellato, « La Cosa » qui reçoit le prix de la critique et tourne jusqu’à aujourd’hui.

En 2016, il décide de former une nouvelle équipe et porter une nouvelle création de la RouspaRocket. Mélangeant portés acrobatiques, danse et théâtre, le spectacle prévu pour 2018, figurera l’intemporalité de la « Révolution ».



Garage29 asbl
Rue de Moerkerke 29
BE-1030 Brussels
contact@garage29-offestival.be