Alice Van der Wielen-Honinckx – Creatures at rest

12 July, 2020 garage29 GINCUBATOR

FR/EN

Une plateforme tourne lentement. Dessus, trois femmes se meuvent avec la même lenteur. Elles passent sans effort d’une position à une autre, au rythme de leur respiration synchronisée. Creatures at rest est un projet chorégraphique qui explore la lenteur en lien avec deux questions des plus actuelles : celle de l’hyper-activité humaine dans un écosystème qui chancelle, et celle de la quête d’authenticité dans une société aliénée et individualiste.

Durant 3 heures sans interruption, les spectateurs sont invités à visiter la pièce comme une expo: ils entrent et sortent à leur guise.


Dans une société rapide où le travail est glorifié et l’empressement la règle, Creatures at rest veut créer un espace de repos et de flânerie contemplative. Puisque même en tant que spectateur, il est souvent difficile d’abandonner un état d’esprit productif, qui veut comprendre et analyser, l’atmosphère et la lenteur de cette installation ont l’intention d’offrir un espace où ce travail peut battre en retraite pour favoriser la contemplation et la perception sensorielle. Ainsi, Creatures at rest donne l’occasion (et la responsabilité ?) au spectateur d’observer et de négocier avec son ennui et sa distraction.
La lenteur du mouvement, nous invite à un changement d’échelle où sujets, objets, choses, actions et même sons musicaux ne sont pas individués par rapport à leur environnement, mais sont, comme des molécules, liés de manière multiple et complexe.
L’installation veut parler pour les mondes animal, minéral et végétal – non pas dans le sens de s’adresser à eux, mais imaginant adopter leur perspective. Cet exercice semble particulièrement urgent dans la situation écologique que nous connaissons, mais aussi dans notre société occidentale excessivement individualiste en anthropocentrique.
Dans une culture occidentale aliénée qui, à la recherche de sens en de liens, importe et s’approprie des pratiques spirituelles d’autres cultures – souvent en les intégrant à une logique consumériste, productiviste (« je fais mon yoga pour rester en forme, je fais une retraite de méditation pour réintégrer mon travail de manière encore plus efficace par la suite ») qui sert avant tout l’autoréalisation de l’individu (« je veux devenir la meilleure version de moi-même ») –, cette installation explore la lenteur en tant qu’incitation à pénétrer un terrain où non seulement notre habitude d’instrumentaliser le monde qui nous entoure est contrariée, mais où également les identités individuelles, culturelles (et peut-être même l’appartenance à une espèce ?) sont secouées. Ce faisant, Creatures at rest crée un espace de repos tant pour les interprètes que pour les spectateurs.


Concept Alice Van der Wielen-Honinckx

Création Jeanne Colin, Salomé Genès, Robson Ledesma, Mariana Miranda, Sofia Rodriguez, Alice Van der Wielen-Honinckx

Performance Jeanne Colin, Mariana Miranda, Alice Van der Wielen-Honinckx

Musique Stav Yeini

Costumes Sofie Durnez, Alice Van der Wielen-Honinckx

Scenographie Sofie Durnez, Benjamin Vandewalle

Coach Christine De Smedt

Coproduction KAAP, Museum M

Production créative: arp:



Garage29 asbl
Rue de Moerkerke 29
BE-1030 Brussels
contact@garage29-offestival.be