Category: GINCUBATOR

Maria Ferreira Silva – GINCUBATOR 2023-2024

16 April, 2024 garage29 GINCUBATOR
FR/EN

Maria est une danseuse qui vit et travaille entre Bruxelles, Lisbonne, Zurich et Stockholm. Elle a commencé son parcours artistique à l’âge de six ans, en se produisant à l’auditorium local dans la banlieue de Lisbonne avec le professeur de danse Fernanda Mafra. Elle est titulaire d’un diplôme de danse du Conservatoire national de Lisbonne (2006) et de P.A.R.T.S. (Performing Arts Research and Training Studios) 2010, avec le soutien de la Fondation Calouste Gulbenkian. En juin 2023, elle a terminé le programme de maîtrise sur les nouvelles pratiques performatives à l’université des arts de Stockholm.

En tant que créatrice, elle co-crée le duo Light as a Feather, Green as an Apple (2010/2012) avec le danseur/chorégraphe Veli Lehtoaara avec le soutien de P.A.R.T.S., coproduction de Zodiak – Center for new dance (FIN) et Theater Malpertuis – Tiel (BE) et présenté à Alkantara Festival (PT), PACT zollverein (DE), Kaaitheater (BE), parmi d’autres. En 2021, elle a mené un projet de recherche artistique, avec le soutien de la Fédération Wallonie Bruxelles et de Charleroi Danse, qui a étudié le concept de plasticité en relation avec le performatif et le chorégraphique, ce qui l’a amenée à ses créations suivantes.

En tant qu’interprète, elle a travaillé avec Willi Dorner, Daniel Linehan, Georgia Vardarou, Radouan Mriziga, Marco Torrice, Anneleen Keppens, Renan Martins de Oliveira, Maud le Pladec, Benjamin Vandewalle, Trajal Harrell, entre autres. En tant qu’enseignante, elle a travaillé pour la compagnie Thor, Charleroi Danse, AORCA, CAMPUS Paulo e Cunha, le Conservatoire Royal d’Anvers et l’Université des Arts de Stockholm. Maria a travaillé comme assistante chorégraphique avec Maud le Pladec, comme directrice de répétition avec Trajal Harrel au Schauspielhaus Zürich et occasionnellement comme œil extérieur pour Alexander Vantounhout et Julia Kraus.

Actuellement, elle développe ses projets chorégraphiques et se produit dans les œuvres de Trajal Harrell. Maria définit sa pratique artistique comme un contenant poreux qui offre un espace à un écosystème vibrant pour émerger de l’intérieur et dans lequel différentes pratiques, rôles et contextes, nourrissent et alimentent son engagement dans le domaine de la danse.


 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

WILD EXPLOSION OF RADICAL SOFTNESS
AGENDA

20>24.05.2024 à 17h : Residence OPEN

24.05.2024 : OFFShot (sortie de résidence publique)


Maria Ferreira Silva est l’artiste que nous aurons en commun avec le WorkSpaceBrussels cette saison. Nous démarrons ainsi notre programme d’échange d’artistes, proposant à un.e artiste en commun chaque saison de construire un calendrier de résidences au wsb et au G29, mettant à profit la spécificité des cadres de travail proposés par les deux structures.
De plus, le wsb accueille en résidence, un.e artiste accompagné.e la saison précédente par le G29,lui apportant une visibilité bi-communautaire en même temps que l’opportunité de poursuivre son projet. Pour la saison 23/24, le wsb accueille ZOÉ LAKHNATI avec Arnold. 

 

Brenda Boote – HANA

29 March, 2024 garage29 GINCUBATOR

FR/ Du 19 au 24 août, Garage 29 accueille Brenda Boote en résidence ! 

Le Shibari contemporain exprime aussi bien son talent sur un corps, que sur un arbre ou tout autre élément qui l’inspirerait, son but étant de révéler au travers de complexes motifs et nœuds la nature profonde des choses et des êtres afin de montrer leur indicible beauté.
Comment l’accumulation du temps permet-il de créer un nouveau rapport au beau ? Comment le corps de la femme s’inscrit-il dans cette approche ?
Le récit, le corps, la danse et l’esthétique qui s’en dégage servent d’ancrage à un travail chorégraphique et performatif. La pièce parle d’un corps en état de porosité pour faire écho à ses actions.
Pendant le cordage, les cordes accompagnent un travail gestuel et d’invocation des images: une caresse, un acte d’amour, un vomissement, un petit chien. L’intention justement est de convoquer des imaginaires divers et sensibles qui évoquent des souvenirs, qui raréfient le récit.

EN/ From August 19 to 24, Garage 29 welcomes Brenda Boote in residence !

Contemporary Shibari expresses its talent equally well on a body, a tree or any other element that inspires it, its aim being to reveal, through complex patterns and knots, the profound nature of things and beings in order to show their unspeakable beauty.
How does the accumulation of time create a new relationship with beauty? How does the female body fit into this approach?
The story, the body, dance and the aesthetic that emerges from it serve as the anchor for a choreographic and performative work. The piece speaks of a body in a state of porosity, echoing its actions.
During the stringing, the strings accompany gestural work and the invocation of images: a caress, an act of love, vomiting, a little dog. The intention is precisely to summon diverse, sensitive imaginations that evoke memories, rarefying the narrative.

 


CREDITS :

Production et diffusion : CURIOSAS (basée à Paris)

Partenaires :
Charleroi Danse (Bruxelles)
CN D Accueil de Studio (Paris)
Garage 29 (Bruxelles)
Belgium’s LIBITUM –
Campus Condorcet Aubervilliers (Paris)
La Ménagerie de Verre (Paris)
School of disobedience (Budapest)
La Bellone (Bruxelles)
Port d’attaches (Paris)

CALENDRIER :

JUILLET 2024 Résidence à Garage 29
SEPTEMBRE 2024 À NOVEMBRE
Résidence de création à CN D, Paris, France
Présentation de la practique des cordes à School of disobedencie; Budapeste
JANVIER À MARS 2025
dramaturgie à La Bellone, Bruxelles. Belgique
Résidence de création à La Ménagerie de Verre

Joséphine Tilloy – LEONCE

29 March, 2024 garage29 GINCUBATOR

FR/ Du 22 au 26 juillet, Garage29 accueille Joséphine Tilloy en résidence !

Léonce est le premier solo chorégraphié et interprété par Josephine Tilloy. C’est un récit fantasmé autour de son ancêtre Léonce. Léonce est la première d’une lignée de quatre générations de danseur·euse·s. La pièce est traversée par un travail autour du rire et des odeurs. Ils viennent ici évoquer des souvenirs du passé et parler d’un présent. Le rire vient signifier des personnages, des émotions, des états. L’odeur, elle, appelle une situation et un environnement. Ces deux matières se rencontrent et viennent transformer le corps de l’interprète, le mettre en mouvement pour déplier le récit des vivants.

EN/ From July 22 to 26, Garage 29 welcomes Joséphine Tilloy  in residence!

Léonce is the first solo choreographed and performed by Josephine Tilloy. It’s a fantasy story about her ancestor Léonce. Léonce is the first in a line of four generations of dancers. Laughter and smells go through the piece. Here, they come to evoke memories of the past and speak of a present. Laughter signifies characters, emotions and states. Smell, on the other hand, calls up a situation and an environment. These two materials meet and transform the performer’s body, setting it in motion to unfold the story of the living;


CREDITS :

Conception, chorégraphie et interprétation : Josephine Tilloy
Musique : Hugues Laniesse
Accompagnement scientifique : Nicolas Guyard et Lou Sompaira

Soutiens :
Garage 29
Ateliers Médicis
Le Silo
La fabrique de la danse
CCN de Roubaix
Cromot

CALENDRIER :

Le Silo de Méréville : du 23 au 27 septembre 2024
La fabrique de la danse : du 11 au 15 novembre 2024

Marcia Liu & Klaas Boelen – GINCUBATOR 2023-2024

3 July, 2023 garage29 GINCUBATOR

As movement and performance practitioner, Marcia Liu has recently drawn into the study of the ancient knowledge of body and movement in Chinese martial arts. She is fascinated by the principle of conservation and recycle capacity of energy in this arts. At the moment she is practicing the “internals” of Chinese martial arts and qigong which opens up to embodiment and movement employing the deep fascia and connective tissues in the body. She questions how can we move more powerfully but at the same time more kindly; how can we direct or redirect the others, without using violence (brute force), nor without losing our own ground? Marcia explores creatively how these questions can inform the performing bodies, interact and transform the performance landscapes — the co-presence of bodies in space-time.

Image and sound explorer, Klaas Boelen, creates live cinema where audiovisuals experience can be generated by composition and improvisation of found objects, footages and (sound) recordings. The interaction and tension between live and documentary, theatre and cinema, live performance and audiovisual captures, staged act and real life — are at the heart of Klaas’ artistic expedition. In the residency he would like to open up this creation process to other media such as moving bodies and moving objects.


 

More about >>>> BALLAD
AGENDA

08>21.04.2024 : Open Residency

This residency is accompanied by invited artist Eva Honings, to join force in the research between sound, image and movement.


Marcia and Klaas feel the need to involve the public in their creative process, calling upon its reactivity and spontaneity. The artists want to receive the audience in different ways, and test a  few systems around the relationship between dance and cinema.

Between the 15th and 21st of April 2024, during their residency and after a first week of work between themselves, they will open the experience to others. The exact dates and hours will be announced later on during the season.

 

 

Vladimir Babinchuk & Eleni Roberts Kazouri – GINCUBATOR 2023-2024

2 July, 2023 garage29 GINCUBATOR

FR/AN

Vladimir Babinchuk (b.2001, FR) from Portuguese and Ukrainian origins, is a dancer, performer and maker based in Brussels, Belgium. At the age of 18, began a B.A. in Dance and Performing Arts at P.A.R.T.S, of which he graduated in 2022. Vladimir’s work is framed within the practice of nurturing care for one’s body while breaking it apart on the digital level. His research of it has been nurtured by working in contact with the themes of land, soil and its symbiosis with technology. He has previously collaborated with Tamara Cubas in ‘Offering For a Monster’, and has been part of Miet Warlop’s work, “After All Springville”, in the role of the giant. Vladimir has had the opportunity to spend a month in PRISMA, Lisbon (PT), in the context of a residency program, presenting ‘good evening, friends. i’m a vampire’, a work that treats the issue of love within ultra-liberal societies by uncovering ancestral traumas caused by the church.

Eleni Roberts Kazouri (GR, 1998) is a dance performer based currently between Brussels and Athens. At the age of 21, Eleni moved to Brussels to attend the school for dance and performing arts, P.A.R.T.S., and since 2022 she has been a freelancer. During her studies she focused on the development of her own movement, experimenting with diverse improvisational tools and ways of moving through space. She’s intrigued by the different qualities that the human body can manifest, and gets inspiration by music and sounds, in relation to body movement. Eleni has performed in festivals, such as KDF, EXiiiT Festival, and Festival Artonov (2022), creating her own work, participating in different projects, repertories, and creations. She performed the piece “Offering for a Monster” by Tamara Cubas, and since 2020 she has been performing the piece “FLIES”, by Renato Miskolczi, that has been presented, among other places, in WIELS, KANAL-Centre Pompidou Bruxelles and DeSignel, in Antwerp. At the moment, she is part of the new creation ‘Tempo Rubato’ of Tipperary Dance Company, by Alexandre Iseli, which will be toured in Ireland and Tenerife in 2023.


More about >>>> SAVE THE GOLDFISH

AGENDA

15>19.01.2024 : Workshop

Eleni and Vlad chose to start their research inviting others to two periods of work-shop, creating a collective time for exchange, exploration, learning, spatial practice, moving and reading in order to create reflective tools that will help the growth of this project.

They wish to welcome any kind of bodies and their personal narratives to come in exchange, placing themselves as mediators of a line of thoughts and ideas, they believe opened enough to allow a diverse and plural work to happen.

 

Vladimir Babinchuk & Eleni Roberts Kazouri – GINCUBATOR 2023-2024

2 July, 2023 garage29 GINCUBATOR

FR/AN

Vladimir Babinchuk, d’origine portugaise et ukrainienne, ayant grandi en France, est un danseur, interprète et créateur basé à Bruxelles, en Belgique. À l’âge de 18 ans, il a entamé un Bachelor en danse et arts du spectacle à P.A.R.T.S, dont il obtient son diplôme en 2022. Le travail de Vladimir s’inscrit dans la pratique d’une attention nourricière envers son corps tout en le déconstruisant à un niveau numérique. Sa recherche a été nourrie par son engagement avec les thématiques de la terre, du sol et de leur symbiose avec la technologie. Il a précédemment collaboré avec Tamara Cubas dans ‘Offering For a Monster’ et a fait partie de l’œuvre de Miet Warlop, “After All Springville”, dans le rôle du géant. Vladimir a eu l’opportunité de passer un mois à PRISMA, Lisbonne (PT), dans le cadre d’un programme de résidence, où il a présenté ‘good evening, friends. i’m a vampire’, une œuvre qui aborde la question de l’amour au sein de sociétés ultra-libérales en dévoilant les traumatismes ancestraux causés par l’église.

Eleni Roberts Kazouri (GR, 1998) est une danseuse basée actuellement entre Bruxelles et Athènes. À l’âge de 21 ans, Eleni déménage à Bruxelles pour suivre des études de danse et d’arts du spectacle à P.A.R.T.S., et depuis 2022, elle travaille en tant que freelancer. Pendant ses études, elle s’est concentrée sur le développement de son propre mouvement, expérimentant différentes techniques d’improvisation et de déplacement dans l’espace. Elle est intriguée par les différentes qualités que le corps humain peut manifester et trouve son inspiration dans la musique et les sons, en relation avec le mouvement corporel. Eleni s’est produite dans des festivals tels que KDF, le festival EXiiiT et le Festival Artonov (2022), créant ses propres œuvres, participant à différents projets, répertoires et créations. Elle a interprété la pièce “Offering for a Monster” de Tamara Cubas et depuis 2020, elle joue
dans la pièce “FLIES” de Renato Miskolczi, qui a été présentée, entre autres endroits, au WIELS, au KANAL-Centre Pompidou Bruxelles et au DeSignel à Anvers. Actuellement, elle fait partie de la nouvelle création “Tempo Rubato” de la Tipperary Dance Company, dirigée par Alexandre Iseli, qui sera en tournée en Irlande et à Tenerife en 2023.


Projet

 

A propos de >>>> SAVE THE GOLDFISH
AGENDA

15>19.01.2024 : Workshop

12>16.02.2024 : Workshop

Eleni et Vlad ont choisi de commencer leur recherche en invitant d’autres personnes à deux périodes de work-shop, un temps collectif d’échange, d’exploration, d’apprentissage, de pratique spatiale, de déplacement et de lecture afin de rechercher les outils qui aideront le développement de leur projet.

Ils souhaitent accueillir tout type de corps et leurs récits personnels à venir dans l’échange, se plaçant comme médiateurs d’une ligne de pensées et d’idées, qu’ils pensent suffisamment ouverte pour permettre un travail diversifié et pluriel.

Un appel aux participants sera lancé ultérieurement durant la saison. Pour l’instant, vous pouvez déjà noter les dates !

 

David Scarpuzza – GINCUBATOR 2023-2024

30 June, 2023 garage29 GINCUBATOR

David Scarpuzza multiplie les expériences artistiques aussi bien à la conception qu’à l’interprétation, sur ou autour du plateau, devant ou derrière le micro ou la caméra.

Depuis son enfance, David se forme à la danse et au théâtre. Il intègre ensuite l’IAD (LLN, Belgique). Il y obtient un BAC en Interprétation Dramatique, ainsi qu’un Master en Mise En Scène en 2014. Depuis, il collabore entre autres avec la cie E42, Tgstan x Canine collectif, Ben Fury, Ilyas Mettioui, OHME, Les Meutes, Phos/Phor, Ontroerend Goed, Lara Ceulemans, Clémentine Colpin, Ahmed Ayed, Clément Thirion.

En tant que metteur en scène, il crée en 2014, Ferme t’asseoir et va ta gueule, projet inspiré par la philosophie d’Albert Camus joué in-situ à La Ruche à Schaerbeek. En 2016, il mène au théâtre de la Balsamine un projet de recherche autour des manifestes d’avant-garde, Je pense à la chaleur que tisse la parole autour de son noyau le rêve qu’on appelle nous. En 2019, il co-crée avec Lara Ceulemans RunM*th*rf*ck*rRun, forme immersive et déambulatoire dans le cadre du festival des Blocs à la Cité Modèle de Laeken. En 2020, il développe au See U des laboratoires de recherche pour artistes d’horizons différents s’articulant autour de l’échange de pratiques et de l’univers de A pack, son prochain projet. En juin 2022, il sort son premier projet musical DOLCE VITA qui sera suivi par AGRODOLCE en septembre 2023.

Cette saison, il sera en tournée avec Écume (Knokke-le-zoute) d’Ilyas Mettioui et travaillera activement à l’élaboration de A pack, projet de danse/théâtre.


 

A propos de >>>> A PACK
AGENDA

08>12.01.2024 & 01>07.04.2024 : Workshop

Entamée pendant la période de confinement, la recherche de David prend un nouveau élan saisissant le cadre du workshop pour convoquer la communauté des dansereuses à faire meute.

Deux périodes, en janvier et en avril 2024, seront l’occasion pour lui de rencontrer de nouvelles têtes et travailler la notion de groupe pour agrandir et peaufiner la complicité ludique convoquée par son univers.

Un appel aux inscriptions sera lancé en cours de saison.

 

Louise Baduel – GINCUBATOR 2023-2024

28 June, 2023 garage29 GINCUBATOR

Après avoir étudié la musique au conservatoire d’Aix-en-Provence (Fr) et la danse chez Rosella Hightower à Cannes (Muse de la danse – Opéra de Nice – Fr), elle complète sa formation à PARTS (Be), puis à l’ULB (Master en Arts du Spectacle – Be).

En 2009, marquée par sa rencontre avec la bruiteuse Marie-Jeanne Wyckmans, elle donne corps à ses questionnements sonores dans un premier solo L.BRUISSE, présenté au Monty (Anvers) et au Purosangue festival (Milan). De 2012 à 2021, l’expérience collective de la compagnie System Failure dont elle est cofondatrice lui permet d’approfondir ces intuitions en 3 spectacles successifs (SYSTEM FAILURE 2013, HUMAN DECISION 2015, INITIAL ANOMALY 2019). Elle a également collaboré avec la Cie Dérivation sur plusieurs projets jeune publics. En 2021, elle expérimente à nouveau la forme solo dans LOOP AFFECT, présenté aux Brigittines, au festival Propulse, à ici c’est Bruxelles, au Rideau à Québec, au Festival Ardanthé à Vanves et joué prochainement au Delta à Namur en mars 2024.

Son travail se singularise par son aspect pluridisciplinaire et donne lieu à des pièces hybrides. Louise attache beaucoup d’importance à rendre sa pratique chorégraphique accessible et c’est par le corps et le langage qu’elle tente d’aborder des thèmes sociétaux avec simplicité, humour et transparence. L’environnement sonore et musical occupe toujours une place essentielle dans sa dramaturgie et l’influence des arts plastiques prend de plus en plus d’importance dans son approche esthétique.

Suite à une période de recherche autour du costume, Louise développe à présent un nouveau projet SOLEIL CONSTANT qui sera joué aux Brigittines en Avril 2024. Sur ce projet, Louise invite plusieurs artistes à collaborer avec elle: la costumière Leslie Ferré, l’interprète Pascale Gigon, l’auteur Sébastien Fayard, le compositeur Marc Melià, le scénographe Donatien de le Court et la créatrice lumière Meri Ekola. Louise pose également les bases d’un premier projet jeune public CHROMATIQUE pour 2025, soutenu par les Brigittines, la Montagne magique et Pierre de Lune.


 

A propos de >>>> SOLEIL CONSTANT
AGENDA

03>07.04.2023 : Résidence technique au 140

25>29.04.2024 : Open residency + Dramaturgie

28.04.2024 / 19h : Try-Out

Louise entame sa deuxième création où le lien entre le corps et le costume/tissu est au service d’une réflexion écologique. Une première période de résidence chez notre partenaire, le Théâtre 140, lui offrait en avril dernier la possibilité de tester des jeux de lumière et tissus. Une deuxième période prévue en avril 2024 lui permettra d’explorer de nouveaux jeux et images composées avec sa partenaire de scène, Pascale Gigon qui retourne à  la scène après 20 ans d’absence, mais aussi avec le public. Rendez-vous le 28 avril à 19h pour découvrir leurs ébats.


LOUISE BADUEL EST L’ARTISTE PROPOSÉE PAR LES BRIGITTINES AVEC QUI NOUS ENTAMONS UNE COLLABORATION VISANT LE SOUTIEN DES CHORÉGRAPHES ÉMERGENT.E.S. LE PRINCIPE EST D’OFFRIR À UN.E ARTISTE, PROGRAMMÉ.E LA SAISON SUIVANTE CHEZ CE PARTENAIRE, UNE PÉRIODE DE TESTS ET PRÉMICES DE SA CRÉATION SCÉNIQUE, AU SEIN DES RÉSIDENCES EXPÉRIMENTALES DU G.INCUBATOR. 

 

Anna Kuch – GINCUBATOR 2023-2024

28 June, 2023 garage29 GINCUBATOR

Anna Kuch works between Hamburg, Brussels and Zurich as choreographer, dancer, pedagogue, puppeteer and actress. In her work she combines the political and the poetic, greatly influenced by poetic, philosophic or scientific texts and research. She aims to liquefy the sovereignity of the mind over the body, and conceives her work as a place of resistance and undoing, a place where norms of thought and perception can be questioned and changed. Her solo works deal with violent nationalism, collective heritage and normalised forms of communication. Slapstick and the inherent tragic and absurd comedy of the human condition inspire her work.

She holds a Bachelor of Arts in Physical Theatre with honours from the Accademia Teatro Dimitri, Switzerland (with the support of Ernst Göhner Stiftung). Her final thesis “The Sausages of Truth” received several awards. Further she holds a Bachelor of Arts and a Master of Arts from the Institut Supérieur des Arts et Chorégraphies, Académie Royale, Brussels.

As a maker, she co-founded the company MÜLLER&KUCH with the dancer and choreographer Angie Müller (supported by Kulturförderung Kanton und Stadt Schaffhausen and Rhybadi Schaffhausen). The tension of their work comes from the deliberate incorporation of unpredictable elements. They toured with two pieces: “Das sagst du immer.” and “Das ist Wahnsinn, du spielst mit meinen Gefühlen.” She also creates masks and objects for several dance and theatre productions, and did the music for the show “Die Bedingte Welt”.

In 2020 she started the artistic research project ‘Performative Archiving / Women* in German Colonial History in Namibia’ with Ewe Benbenek, Nesindano Namises and Meera Theunert (with the support of flausen+ scholarship by the German government). The work is currently being continued digitally as ‘Archiving Immaterialities’. Further she is engaged in an ongoing research about instant creation, developing skills for movement, sound and theatre improvisation on stage with EnsembleSolo, a group of performers, dancers and musicians based in Switzerland.

As a performer and narrator, Anna worked with Meera Theunert, Cathrin Jarema for the Werkschau Zürich, Afsaneh Salari, Project Detachment. and Tianyu Gu, amongst others.

Currently she develops her own choreographic work, holding a research grant from the German government whilst engaging in a Fighting Monkey mentorship. She is also active in the field of performance and dance through dramaturgical support and clown coaching for works in creation.

At Garage29 Anna will be developing her new creation A generous cushion for my aggression (working title).

More about Anna: https://www.annakuch.com/en


Projet

 

AGENDA

18>22.03.2024 : Open residency

24.03.2024 / 17h : Try-Out


22.04>03.05.2024 : Open residency + dramaturgy

05.05.2024 / 19h : OFFShot

Si on peut rire de tout, peut-on rire avec tout le monde? Dans un combo de questionnement sur la relation au public et à la dramaturgie de sa création, Anna choisit deux périodes de travail se terminant à chaque fois par une rencontre avec le public afin de tester et doser son humour clash ! Rendez-vous le 24 mars à 17h et surtout le 5 mai à 19h.

 

Urtė Groblytė/LOVEXTENDED – GINCUBATOR 2023-2024

27 June, 2023 garage29 GINCUBATOR

Urtė Groblytė is a performer and maker from Lithuania residing in Brussels, Belgium. Her work explores the moments and body states of being on edge, in contact with danger, risk, high intensity, and saturated effort, which requires high presence, listening, and negotiations of strength. Moments of self-loss, and therefore being with the others through negotiation of this sensation. The attentiveness to the pain and the body’s limits is an underlying philosophy and practice behind the different creations she made. The use of objects is an important part of her work as well. They extend, transform, extract from or restrict the body. Most of the time her creations start from the memory of a situation or experience. She wants to “transform the fleeting moments of life into something graspable, something you can hold in your hands, so you don’t forget…” After graduating from a classical ballet school in Lithuania, she went to Folkwang University of Arts in Germany to study modern dance for a year, and after that joined the Training Cycle of P.A.R.T.S.(Performing Arts Research and Training Studios) in Brussels, where she is continuing her Master studies (STUDIOS) at the moment. Next to her studies, she engages in the activities of the collective called LOVEXTENDED, which she was one of the initiators of.

LOVEXTENDED” is a performance collective that formed in 2022. A group met in Brussels during their dance studies and separated in different directions afterward. Now this city is a common ground where they wish to continue working and sharing their artistic practices and processes of creation. One of the first events they did together was three days of performances in Mercerie, Brussels, where they presented three different pieces. The people involved were: Philomene Jander, Ching-Shu Huang, Biret Haarla Pieski, Urtė Groblytė, Judith Dhondt, Victoria Roy, and Luis Miguel Ramirez Munoz.

For now, LOVEXTENDED is building a structure and new ideas for collaboration, one of them being “A LOVELY CONSTRUCTION SITE” (working title), which will be part of this year’s G.Incubator.


Projet

A LOVELY CONSTRUCTION SITE

AGENDA

in progress..


Sophie Melis – GINCUBATOR 2023-2024

27 June, 2023 garage29 GINCUBATOR

Née à Liège en 1989, Sophie Melis est  danseuse et performeuse, chorégraphe et organisatrice d’événements. Après plusieurs années passées à se former à l’étranger, elle vit désormais à Bruxelles où elle est une membre active d’Artist Commons, une communauté autogérée qui rassemble des artistes, danseur·euse·s  et performeur·euse·s autour de l’accès au studio et à la communauté.

L’artiste a un point d’ancrage important dans cette ville, où ont émergé différents projets performatifs et collaboratifs, notamment “You Can Call Me Page” (2018-2019),  une performance durationelle dans laquelle les frontières entre publics et performeur·euse·s se brouillent dans une fête où personne n’est prisonnier…

De manière générale, Sophie s’intéresse à la danse sociale, celle qui rassemble et qui élève. Elle nourrit une passion pour les collaborations en tous genre, une ambition raisonnable de réduction du temps de travail pour tous·tes et un rêve de rendre la vie plus douce grâce à la performance. L’improvisation a une place centrale dans sa  pratique de la danse.

Récemment, Sophie est interprète dans “Ne Mosquito Pas” de Simon Van Schuylenbergh et collabore à la chorégraphie pour “Une tentative presque comme une autre” de Clément et Guillaume Papachristou.


 

AGENDA

02>10.03.2024 Workshop

Sophie ne s’intéresse aux danses traditionnelles wallonnes que pour rendre compte de leur héritage sur notre culture festive contemporaine. Il était donc tout aussi logique de commencer son travail de mise en lien avec un workshop proposant à son groupe d’interprètes d’ouvrir la recherche à d’autres artistes et danseureuses  professionnel.le.s. Un appel à candidature pour participer à ce workshop arc-en-ciel sera lancé plus tard dans la saison.


16>21.09.2024 : Co-Résidence dans le cadre de Poetik Bazar

20.09.2024 : Présentation au Garage29

21.09.2024 : Présentation aux Halles de Schaerbeek

 

Nino Wassmer – GINCUBATOR 2023-2024

27 June, 2023 garage29 GINCUBATOR

Nino Wassmer est un artiste de cirque et danseur, diplômé de l’Académie Fratellini en 2019. Sa recherche se concentre autour de la manipulation d’objet et son tissage avec la danse et le mouvement, pour en développer une poésie singulière. Fort de sa volonté de se détacher de la démonstration technique du cirque, Nino s’est construit dans l’élaboration d’un langage et d’une dramaturgie de la manipulation d’objet et du geste chorégraphié.

Son travail en tant qu’auteur a été invité dans plusieurs festivals internationaux à Taiwan, en Finlande, Norvège, Espagne, Italie, ou encore Pays-Bas.En tant qu’interprète, il nourrit sa pratique aux côtés de chorégraphes et circographes tel·le·.s que Philippe Lafeuille, Nathan Israël et Luna Rousseau, Michèle Anne de Mey, Jaco Van Dormael, Vittoria De Ferrari Sapetto… Mais aussi pour des marques comme Hermès.


A propos de >>>> A STUDY OF POWER

AGENDA

11>23.09.2023 : Résidence ouverte

13,16, 20, 23.09.2023, 17h : Ouvertures au public

Pour son spectacle qui convoque et repose sur la réaction du public, Nino a besoin de celui-ci dans son processus de création. Pour comprendre comment créer ensemble avec les personnes présentes, il ouvrira sa période de résidence tous les 3 jours, pour 4 répétitions publiques recherchant les interactions possibles à partir d’un objet évocateur d’enjeux de pouvoir – des longs bâtons de bois.

 



Garage29 asbl
Rue de Moerkerke 29
BE-1030 Brussels
contact@garage29-offestival.be