Category: PEPINIERE

Pietro Marullo – Hyve / Creation 2019

18 December, 2018 garage29 PEPINIERE

HIVE – notre besoin hydrologique de lignes cosmiques est un projet interdisciplinaire dont le détonateur est la célèbre peinture «Tondo Doni» de Michelangelo. Dans ce chef-d’œuvre, la représentation de la Sainte Famille est capturée dans le geste tendre et quotidien du passage de l’enfant par les bras des parents.

HIVE représente une extension, une nouvelle vision du concept et de l’image de la Sainte Famille. De la composition formelle et esthétique de la peinture commence un chemin qui, à travers la contamination de plusieurs langues, telles que la danse et l’art plastique, le son et le théâtre, exprimera un nouveau sens de l’image. Ma génération et les précédentes ont besoin d’un élargissement urgent du concept de famille sacrée, une extension qui doit couvrir toutes les espèces.

 


CONCEPT, DIRECTION & CHOREOGRAPHY : Pietro Marullo

SOUND : Jean Noel Boissé

SCENOGRAPHY : Pietro Marullo, Sabine Theunissen and Marine Fleury

ASSISTANT : Noemi Knecht

CAST : in progress

PRODUCTION : INSIEME IRREALI asbl

COPRODUCTIONS : Festival Oriente Occidente, Théâtre Varia of Brussel, Fédération Wallonie-Bruxelles.

PIETRO MARULLO

18 December, 2018 garage29 PEPINIERE

Le travail de Pietro Marullo se situe à l’intersection des arts visuels et du théâtre, de l’installation et du mouvement. Il est né en 1985 à Naples (Italie) où il a fréquenté la faculté de lettre moderne Federico II et le Centre international de recherche sur les acteurs (projet ICRA). Il a étudié le mouvement et les masques dans le cadre d’un atelier dirigé par Marise Flach (Milan, Teatro Piccolo), par Thomas Leabahrt (Paris, Théâtre du cheval de mer) et Corinne Soumay (Londres, Mad Angel Theatre). Il a étudié le théâtre shakespearien avec Peter Clough (Guildhall School à Londres), Lorenzo Salveti (Accademia «Silvio d’Amico» à Rome) et Thomas Ostermeier (Biennale de Venise).

En 2008, il s’installe à Bruxelles pour étudier la mise en scène à l’Institut national supérieur des arts de la scène (INSAS). Il écrit et dirige un projet sur la relation entre le drame et le documentaire Blackboard for a colourless city (2010); un projet de danse théâtre réécrivant le mythe d’Ycare et To the dreams of our children (2011). Il obtient son diplôme avec la création de Prenditi cura di me (2012), un projet de théâtre, danse et vidéo en collaboration avec son père.

Artistiquement, il multiplie les expériences entre la France, l’Italie et l’Allemagne en jouant dans Death in Venice de Thomas Mann dirigé par Thomas Ostermeier à la Biennale de Venise 2011. Il participe au FINDPlus Festival 2011 au Berlin Schaubühne. Il est sélectionné pour le projet international Europe will art you in Paris en 2012. En 2013, il rencontre le réalisateur et cinéaste Federico Leon et le réalisateur Kristian Lupa. Il est parrainé par Valérie Dreville en tant que jeune artiste pour le projet Kadoms Travel au Festival Avignon 2013. Il participe à l’édition 1991 de la science-fiction sur l’Asie centrale dirigée par la chorégraphe Costanza Macras dans le cadre de la Nouvelle Ecole des maitres 2013. Il y rencontre les complices qui dirigent les expériences de NOMAD ROMANCE.

ARANCE – avoid shooting blacks concerne la question de l’esclavage moderne en Europe. Un spectacle hybride qui mêle les codes du théâtre et de l’art visuel. Le projet a été créé lors du Festival Emulation 2015 du Théâtre de Liège et présenté au Théâtre Varia à Bruxelles en février 2016. En juin 2016, il est invité aux Rencontres internationales du FestivalTransAmeriques 2016 à Montréal.

En 2017, il présente la performance WRECK-List des espèces disparues à l’ouverture du festival international de danse OrienteOccidente. Une sculpture en mouvement doux se déplacent dans l’espace parmi plusieurs danseurs. C’est un projet entre installation et danse sur le thème du naufrage. Il est coproduit par le Théâtre Varia de Bruxelles, la Fédération Wallonie-Brusels, par le Centro Internazionale della Danza de Rovereto (Italie), le TanzHaus de Zurich et le CDC La Briqueterie de Paris.

La même année, il travaille sur MIMESIS, un spectacle de danse et de vidéos sur le concept d’imitation qu’il présente à l’ouverture du festival Scripta Manent au Théâtre de la Balsamine à Bruxelles. En 2018, il présente ARIANE [eu] phonie, une réflexion sur le concept de frontière à partir du mythe grecque du labyrinthe. Le spectacle est coproduit par le Théâtre Varia de Bruxelles et la Fédération Wallonie-Bruxelles.

 


PROJETS

Hyve

Agenda

Premiere, Festival Oriente Occidente 2019

 

 

Sophie Guisset – Vautour Tennis Club / Recherche 2019

4 December, 2018 garage29 PEPINIERE

FR/AN

Vautour Tennis Club est une recherche autours des notions de contrôle et de régulation des comportements et des espaces, initiée par Sophie Guisset en collaboration avec Fani Birh, architecte. Dans ce travail, Sophie entend questionner les potentialités subversives des gestes et comportements dans la société occidentale, utilisant le cadre de la pratique du tennis.

Le tennis étant un sport extrêmement régulé et codifié, Vautour Tennis Club se fait la métaphore de notre société contemporaine aux règles de plus en plus strictes et rigides et cherche comment mettre en branle  un système fait de règles et normes par des actions déviantes effectuée à l’intérieur même de ce système. Comment les notions d’instinct, de pulsion et de penchant peuvent créer l’effraction et ouvrir des nouvelles perspectives de dérégulation du système. Mettant à profit son passé de tenniswoman, Sophie se lance dans une phase exploratoire transformant le plateau en terrain de tennis, et le tennis en un terrain de jeu aux multiples agencements.


CONCEPT & CHOREOGRAPHY : Sophie Guisset

SCENOGRAPHY :  Fani Bihr

PARTNERS :

Garage29 (BE), other partners being researched

Garage29-Offestival A.S.B.L.
29 Rue de Moerkerke -1030 Brussels - Belgium -
contact@garage29-offestival.be
web by Estudio Valija

Facebook-logo