Category: OFFESTIVAL

AVANT-EN PREMIERE “NO/MAS/SACRE” – Aymara Parola + Lea Petra + Reinaldo Ribeiro

15 April, 2024 garage29 OFFESTIVAL
FR/EN

May 31th at 7pm at Théâtre 140

NO/MAS/SACRE is a piece that avoids Stravinksy chitchat and jumps straight into the heat of the action. Directed by Reinaldo Ribeiro in collaboration with dancer Aymará Parola and pianist Lea Petra, it claims the right to anger, virtuosity and “…excess, beautiful excess. A liberating excess, an excess that highlights the repression of a society ” (Angelica Liddell). The performance unfolds within the seemingly classic triangle of piano, pianist and dancer, only to subvert expectations through a dazzling ritual of the playful, the grotesque and the transgressive.
At its core, NO/MAS/SACRE is an exploration of existence at the limits of one’s own body, where movement and sound constantly renegotiate the norms and rules that govern their encounter. Fueled by today’s urgencies, these tensions emerge as a powerful source of affect and turbulence. This deep commitment underlines the importance of creating a piece like NO/MAS/SACRE, imbued with a decolonial, feminist and committed perspective.


Aymara Parola

Aymara studied traditional Argentine folkloric dance, ballet and contemporary dance. Since 2011 she has been performing with the company Ultima Vez/Wim Vandekeybus in different productions. She have collaborated with other artists such a Ayelen Parolin (2017), music maker Ariah Lester (2019), Alexander Vantournhout (2021), presenting the work in different festivals and venues. Aymará is currently, active in the field of dance and performance, as well through multiple roles as an outside-eye-couching for circus companies, collaboration within the visual arts, photography and films.

Lea Petra

Lea studied music at the Conservatory in Buenos Aires, where she obtained her first prize in piano and her master’s degree as a teacher. Since then she has presented herself in the world of classical music and in 1999 after meeting pianist Martha Argerich, she traveled to Brussels where she developed her interest in composition, improvisation and the performing arts. Lea Petra has composed music for various contemporary dance shows, theater, circus, performance and instrumental music in collaboration with the creators: Cie Ayelen Parolin, Cie ZOO Thomas Hauert, Ivo Dimchev, Cie Cincocentrique among others.

Reinaldo Ribeiro

Reinaldo’s work moves between the fields of choreography and the scenics arts. He explores what he defines as 4P concept: the relationship between the political, poetic, personal and pathetic. He has a special interest in an expanded scene and in practices and projects that activate decolonial perspectives. He is co-founder of the collective Lamajara (Barcelona) and co-director between 2013 and 2020. He collaborates as a performer with the choreographer Alexander Georgiev (Bulgaria) and with United Cowboys (Holland). He is an associate artist at Art House (Eindhoven). In his last studies 2019/2020 he did a Master in Scenic Practices and Visual Culture at the UCLM and the Reina Sofia Museum (Madrid).

Have a preview of their work

Concept, direction, choreography: Reinaldo Ribeiro
Performance and choreography: Aymará Parola
Performance and music: Lea Petra
Dramaturgy: Ida Daniel
Lighting design: Alfredo Díez
Costume design: Miguel Olmeda
Scenic space: Víctor Colmenero
Artistic Accompaniment: Carolina Mendonça, Elke Van Coprnhout Production: Beatriz Bello
Sound technician: Andrés Cabrera
Photography: Rubén Expósito Diaz
Graphics: Noelia Varietti
Acknowledgements: Sabina Scarlat, Milan Herich, Dario Barreto
With the collaboration of: FAM Festival, Garage 29, Culture Moves Europe, LundyNamite, Centro Coreográfico de La Gomera (La Gomera) Por Asalto – TEA (Tenerife), Última Vez (Brussels), A two dogs company (Brussels), Auditorio Capitol (Tacoronte), Theater140 (Brussels).
With the support of: Cabildo de Tenerife, ICDC- Instituto Canario de desarrollo Cultural, Generalitat de Catalunya, Instituto Ramon Llull.

Tickets

31.05 at 7pm : AVANT-PREMIERE NO/MAS/SACRE at Théâtre 140

AVANT-PREMIERE “O.” – Francesca Saraullo

11 April, 2024 garage29 OFFESTIVAL
FR/EN

May 26 at 8pm at Garage29

It’s a return to the POINT. To the point of ORIGIN. “Who am I? Who are we? Based on a personal search for the sacred feminine, I call upon my pelvic matrix. I settle down and open myself to listening. I follow the flow of breath, which becomes sound, voice, song. Body segments become supports that open up personal and universal memory spaces, human and non-human, beyond verbal language. I traverse archaic and surreal landscapes on a transidentitarian journey where unity becomes multiple, where the “I” converges in the “we”.

In this solo, Francesca becomes the guardian of personal and universal memories from the pelvis. Through the magic of words and the power of the pelvic body, she revisits the traditional monologue – centered on a single male subject – to give voice to a plural femininity, starting from singular experiences to include all lives.


Francesca Saraullo

Francesca is an Italian choreographer, performer, visual artist and teacher based in Brussels. With a multidisciplinary background, she graduated in ISAC and AeSP at the Royal Academy of Fine Arts in Brussels, and in Performing Arts and Film Engineering in Turin. She trained in dance, theater and singing with international masters such as Nina Dipla, Raffaella Giordano, Loïc Touzé, David Zambrano and Meg Stuart. She also took part in the highly influential “Transforme, Se prolonger” training course run by Myriam Gourfink (Fondation Royaumont) and in “Atlas” ImPulsTanz.

She has thus nurtured her practice and her curiosity with a variety of languages and approaches, until she has embraced the broad and infinite field of investigation that is the body. Attentive to human beings and their fragility, her research fuses collective practice and individual exploration. She integrates her approach with somatic practices such as Danse Sensible with Claude Coldy and, currently, Fasciatherapy for dance with Anja Röttgerkamp.

In 2017, she created her first choreographic work La Sospesa. This was followed by ANAMNESIS (2019), LUX (2019), Et toi… (2018); and the visual works W. (2020), RACCOLTO (2017), Ballerina (2013), …Since 2020, she has benefited from research support by the Belgian French Community (Charleroi Danse, FWB) by participating, among others, in the residency programs “GINcubator2021”, garage29; “Around a process of making 2022”, Marosi Festival; and “AiR2022”, ŻfinMalta Company.

More information about Francesca

Mise en scène, chorégraphie, performance & vidéo : Francesca Saraullo
Dramaturgie & création texte : Alice Van der Wielen-Honinckx
Création lumière : Eleanor Bryce
Création sonore: Clelia Patrono
Régie générale : Joseph Iavicoli
Soutien à la mise en scène : Ilaria Orlandini, Hélène Gautier
Regard chorégraphique : Stéphanie Auberville
Scénographie & costume : Francesca Saraullo en collaboration avec Le Vaisseau de Tournai
Co-production : Gruppo E-Motion
Résidence de création : Danspunt ; Arts Centre VIERNULVIER ; Escale du Nord – CC d’Anderlecht ; Le Vaisseau ; Florian Metateatro ; et d’autres en cours de
recherche | Soutien en cours de demande.
Résidence de recherche (par ordre temporel 2023-2020) : Kunstenwerkplaats ; LeBamp ; Teatre de sa Teulera Andratx ; Spazio Matta ; Zfinmalta dance
national academy («AiR 2022»); Marosi Stromboli Festival («around a process of making 2022») ; Maison de la Création ; CC Garçia Lorca ; Garage29
(GINcubator21) ; Charleroi danse ; Théâtre Marni ; De Kriekelaar GC ; Workspace Ricerca X, Lavanderia a Vapore ; ATLAS, ImPulsTanz
Avec le soutien de : Fédération Wallonie-Bruxelles (bourse) ; Charleroi danse (bourse) ; WBI ; LeBamp ; ILES Artist Project ; Institut culturel italien à Malte ;
Zfinmalta dance national academy ; Workspace Ricerca X.

Tickets and inscriptions for the workshops


26.05 at 8pm : AVANT-PREMIERE O.

11.05 from 11am to 2pm : FREE workshop about the pelvis

Sensory and dynamic practice anchored in the pelvic sphere, combining individual, duo and group work. Through sensitive dance, experiential anatomy and improvisation tools, participants will be guided towards subtle listening to the body, rediscovering the spontaneity of gesture and the energetic evolution of movement. Voice and imagery will facilitate pelvic mobility, supported by breathing. Between intimate and collective journeys, the singularity of a dance emerges in an open relationship with the Other.

AVANT-PREMIERE “Abysses” – Jeanne Colin

11 April, 2024 garage29 OFFESTIVAL
FR/EN

May 19 at 7pm at Garage29

The audience is gradually invited to enter a dreamlike space where logic fades away. In the manner of a long hypnosis, each person present is led to connect with his or her own experience of dreams and night. By focusing attention on this intimate aspect of life, our fears, desires and vulnerability come face to face with what we can’t explain.Imagined as a long hypnosis, my intention with this solo is to bring each person present to connect with their own experience of dream and night.

As a dancer, I’m betting that our bodies are the silent witnesses of these operations. As a dancer, I bet that our bodies are the silent witnesses of these operations, keeping within them the memory of ancient narratives and nourishing those that are in a state of germination.ABYSSES proposes to bring out the silent rumbling of this unconscious activity. Like a scuba dive, the show goes through several stages. It invites the audience to venture into a world emptied of landmarks, leaving only the body, dance and the invisible it probes.


Jeanne Colin

Graduating in 2014, she tours with the creation of her solo Get out Of The Blue where she defines the rules of a fight against herself in a boxing ring. The challenge is to reintroduce movement into frozen postures. I

n 2017, she began a period of research in collaboration with sculptor and dancer Killian Madeleine. They refined new tools combining dance, drawing and hypnosis. Based on these practices, a creation sees the light of day in 2019: a duet entitled Reception. This piece is conceived as an installation in constant metamorphosis. The space is both in ruins and under construction. Bodies, a snare drum and 200 kilos of clay engage in a sensory dialogue. In a slow, porous continuity, figures from our collective unconscious emerge and disappear.

From September 2021, she will be organizing a free weekly Authentic Movement workshop in Brussels, open to all. She is studying the many issues involved, in particular therapeutic ones, thanks to discussions with Jungian therapist Françoise Bacq. Her work revolves around movement and the unconscious, with a particular focus on dreams. It was from this research that the Abysse project was born.

More information about Jeanne

Choregraphie, texte, interpretation : Jeanne Colin
Conseils artistiques, texte : Thymios Fountas
Regard choregraphique : Baptiste Cazaux et Killian Madeleine
Conception cordes : Emma Cogné
Creation sonore : Maxime Pichon
Creation lumiere : Vera Martins
Coordination technique : Matthieu Verguez
Reprise régie : Aurore Leduc
Credit photos et video : Stanislav Dobak
Subventions : Service de la Danse- Fédération Wallonie Bruxelles-Aide au projet et Bourse de recherche ; Wallonie Bruxelles International ; Kiosk
Coproduction : Charleroi-Danse Centre Chorégraphique de Wallonie-Bruxelles ; Garage29
Soutien et acceuil studio: Charleroi-Danse (BE); Garage29 (BE) ; CG Demarkten (BE); La Ménagerie de Verre (FR) ; Centre National de la Danse de Pantin (FR) ; CG Buda-Courtrai, Micadanses (FR) ; Studio Etang Noir (BE) ; KLAP (FR)
Production déléguée : En Archipel ASBL

Tickets and inscription to the workshops

19.05 at 7pm : AVANT-PREMIERE Abysses

19.05 from 2pm to 3pm : FREE workshop about sleep

During this one-hour workshop, Jeanne proposes a somnambulistic exploration of the different phases of our sleep. Through a guided, playful meditation, participants will be led to connect with their experience as sleepers, and perhaps even let the movements of their dreams emerge. Afterwards, there will be time for discussion before closing the session.

AVANT-PREMIERE “NO/MAS/SACRE” – Aymara Parola + Lea Petra + Reinaldo Ribeiro

9 April, 2024 garage29 OFFESTIVAL
FR/EN

31 mai à 19h au Théâtre 140

NO/MAS/SACRE est une pièce qui évite les bavardages avec Stravinksy et saute directement dans le feu de l’action. Dirigée par Reinaldo Ribeiro en collaboration avec la danseuse Aymará Parola et la pianiste Lea Petra, elle revendique le droit à la colère, à la virtuosité et ” …à l’excès, au bel excès. Un excès libérateur, un excès qui met en lumière la répression d’une société ” (Angelica Liddell). La performance se déroule dans le triangle apparemment classique du piano, du pianiste et du danseur, pour ensuite subvertir les attentes à travers un rituel éblouissant du ludique, du grotesque et du transgressif.
Au fond, NO/MAS/SACRE est une exploration de l’existence aux limites de son propre corps, où le mouvement et le son renégocient constamment les normes et les règles qui régissent leur rencontre. Alimentées par les urgences d’aujourd’hui, ces tensions émergent comme une puissante source d’affect et de turbulence. Cet engagement profond souligne l’importance de créer une pièce comme NO/MAS/SACRE, imprégnée d’une perspective décoloniale, féministe et engagée.


Aymara Parola

Aymara a étudié la danse folklorique argentine traditionnelle, le ballet et la danse contemporaine. Depuis 2011, elle se produit avec la compagnie Ultima Vez/Wim Vandekeybus dans différentes productions. Elle a collaboré avec d’autres artistes tels que Ayelen Parolin (2017), le musicien Ariah Lester (2019), Alexander Vantournhout (2021), présentant le travail dans différents festivals et lieux. Aymará est actuellement active dans le domaine de la danse et de la performance, ainsi qu’à travers de multiples rôles en tant qu’œil extérieur pour des compagnies de cirque, la collaboration dans les arts visuels, la photographie et les films.

Lea Petra

Lea a étudié la musique au Conservatoire de Buenos Aires, où elle a obtenu son premier prix de piano et sa maîtrise en tant que professeur. Depuis lors, elle s’est présentée dans le monde de la musique classique et, en 1999, après avoir rencontré la pianiste Martha Argerich, elle s’est rendue à Bruxelles où elle a développé son intérêt pour la composition, l’improvisation et les arts de la scène. Lea Petra a composé de la musique pour divers spectacles de danse contemporaine, de théâtre, de cirque, de performance et de musique instrumentale en collaboration avec les créateurs : Cie Ayelen Parolin, Cie ZOO Thomas Hauert, Ivo Dimchev, Cie Cincocentrique entre autres.

Reinaldo Ribeiro

Le travail de Reinaldo se situe entre les domaines de la chorégraphie et des arts scéniques. Il explore ce qu’il définit comme le concept 4P : la relation entre le politique, le poétique, le personnel et le pathétique. Il s’intéresse particulièrement à une scène élargie et aux pratiques et projets qui activent des perspectives décoloniales. Il est cofondateur du collectif Lamajara (Barcelone) et codirecteur entre 2013 et 2020. Il collabore en tant que performeur avec le chorégraphe Alexander Georgiev (Bulgarie) et avec United Cowboys (Hollande). Il est artiste associé à Art House (Eindhoven). Lors de ses dernières études 2019/2020, il a fait un Master en pratiques scéniques et culture visuelle à l’UCLM et au Musée Reina Sofia (Madrid).

Découvrez leur travail

Concept, direction, choreography: Reinaldo Ribeiro
Performance and choreography: Aymará Parola
Performance and music: Lea Petra
Dramaturgy: Ida Daniel
Lighting design: Alfredo Díez
Costume design: Miguel Olmeda
Scenic space: Víctor Colmenero
Artistic Accompaniment: Carolina Mendonça, Elke Van Coprnhout Production: Beatriz Bello
Sound technician: Andrés Cabrera
Photography: Rubén Expósito Diaz
Graphics: Noelia Varietti
Acknowledgements: Sabina Scarlat, Milan Herich, Dario Barreto
With the collaboration of: FAM Festival, Garage 29, Culture Moves Europe, LundyNamite, Centro Coreográfico de La Gomera (La Gomera) Por Asalto – TEA (Tenerife), Última Vez (Brussels), A two dogs company (Brussels), Auditorio Capitol (Tacoronte), Theater140 (Brussels).
With the support of: Cabildo de Tenerife, ICDC- Instituto Canario de desarrollo Cultural, Generalitat de Catalunya, Instituto Ramon Llull.

Billetterie

31.05 à 19h : AVANT-PREMIERE NO/MAS/SACRE

AVANT-PREMIERE “O.” – Francesca Saraullo

8 April, 2024 garage29 OFFESTIVAL
FR/EN

26 mai à 20h au Garage29

C’est un retour au POINT. Au point d’ORIGINE. « Qui suis-je ? », « Qui sommes-nous ? ». À partir d’une recherche personnelle sur le féminin sacré, je fais appel à ma matrice pelvienne. Je me dépose et je m’ouvre à l’écoute. Je suis le flux du souffle qui devient son, voix, chanson. Les segments corporels deviennent des supports qui ouvrent des espaces de mémoires personnels et universels, humains et non humains, au-delà du langage verbal. Je traverse des paysages archaïques et surréalistes dans un voyage transidentitaire où l’unité devient multiple, où le « je » converge dans le « nous ».

Dans ce solo, Francesca se fait gardienne de mémoires personnelles et universelles à partir du bassin. Par la magie des mots et la puissance du corps pelvien, elle revisite le monologue traditionnel – centré sur un seul sujet masculin – pour donner voix à une féminité plurielle, partant d’expériences singulières jusqu’à inclure toutes vies.


Francesca Saraullo

Francesca est une chorégraphe, performeuse, artiste visuelle et pédagogue italienne basée à Bruxelles. Pluridisciplinaire dans son parcours, elle est diplômée en ISAC et AeSP à l’Académie Royale des Beaux-Arts à Bruxelles, en Arts du spectacle et Ingénierie du cinéma à Turin. Elle se forme en danse, théâtre et chant avec des maîtres internationaux – entre autres, Nina Dipla, Raffaella Giordano, Loïc Touzé, David Zambrano, et Meg Stuart. Elle participe également à la, très marquante, formation « Transforme, Se prolonger » dirigée par Myriam Gourfink (Fondation Royaumont) et à « Atlas » ImPulsTanz.

Elle a donc nourri sa pratique et sa curiosité de divers langages et approches jusqu’à embrasser ce champ d’investigation – large et infini – qu’est le corps. Attentive des êtres humains et de leurs fragilités, ses recherches fusionnent la pratique collective et l’exploration individuelle. Ainsi, ses travaux explorent une certaine universalité de l’imaginaire, du féminin et de la mémoire.Elle intègre sa démarche avec des pratiques somatiques telles que la Danse Sensible avec Claude Coldy et, actuellement, la Fasciathérapie pour la danse avec Anja Röttgerkamp.

Elle crée en 2017 sa première création chorégraphique La Sospesa. Suivent ensuite ANAMNESIS (2019), LUX (2019), Et toi… (2018) ; et les œuvres visuelles W. (2020), RACCOLTO (2017), Ballerina (2013), …
Depuis 2020, elle bénéficie du soutien à la recherche par la Communauté française belge (Charleroi Danse, FWB) en participant, entre autres, aux programmes de résidence « GINcubator2021 », garage29 ; « Around a process of making 2022 », Marosi Festival ; et « AiR2022 », ŻfinMalta Company.

Plus d’infos sur Francesca

Mise en scène, chorégraphie, performance & vidéo : Francesca Saraullo
Dramaturgie & création texte : Alice Van der Wielen-Honinckx
Création lumière : Eleanor Bryce
Création sonore: Clelia Patrono
Régie générale : Joseph Iavicoli
Soutien à la mise en scène : Ilaria Orlandini, Hélène Gautier
Regard chorégraphique : Stéphanie Auberville
Scénographie & costume : Francesca Saraullo en collaboration avec Le Vaisseau de Tournai
Co-production : Gruppo E-Motion
Résidence de création : Danspunt ; Arts Centre VIERNULVIER ; Escale du Nord – CC d’Anderlecht ; Le Vaisseau ; Florian Metateatro ; et d’autres en cours de
recherche | Soutien en cours de demande.
Résidence de recherche (par ordre temporel 2023-2020) : Kunstenwerkplaats ; LeBamp ; Teatre de sa Teulera Andratx ; Spazio Matta ; Zfinmalta dance
national academy («AiR 2022»); Marosi Stromboli Festival («around a process of making 2022») ; Maison de la Création ; CC Garçia Lorca ; Garage29
(GINcubator21) ; Charleroi danse ; Théâtre Marni ; De Kriekelaar GC ; Workspace Ricerca X, Lavanderia a Vapore ; ATLAS, ImPulsTanz
Avec le soutien de : Fédération Wallonie-Bruxelles (bourse) ; Charleroi danse (bourse) ; WBI ; LeBamp ; ILES Artist Project ; Institut culturel italien à Malte ;
Zfinmalta dance national academy ; Workspace Ricerca X.

Billetterie et inscription aux ateliers

 

26.05 à 20h : AVANT-PREMIERE O.

11.05 de 11h à 14h : Atelier GRATUIT autour du bassin

Pratique sensorielle et dynamique ancrée sur la sphère pelvienne combinant travail individuel, en duo et en groupe. A travers la danse sensible, l’anatomie expérientielle et les outils d’improvisation, les participant.e.s seront guidé.e.s vers une écoute subtile du corps en retrouvant la spontanéité du geste et l’évolution énergétique du mouvement. La voix et l’imagerie faciliteront la mobilité du bassin en s’appuyant sur la respiration. Entre voyage intime et collectif, la singularité d’une danse émerge dans l’ouverture de la relation à l’Autre.

AVANT-PREMIERE “Abysses” – Jeanne Colin

5 April, 2024 garage29 OFFESTIVAL
FR/EN

19 mai à 19h au Garage29

Le public est progressivement invité à entrer dans un espace onirique où la logique s’évanouit. À la manière d’une longue hypnose, chaque personne présente est amenée à se relier à sa propre expérience du rêve et de la nuit. En portant l’attention sur cet aspect intime de la vie, nos peurs, nos désirs et notre vulnérabilité font face à ce que l’on ne peut pas expliquer.
Imaginé comme une longue hypnose, mon intention à travers ce solo est d’amener chaque personne présente à se relier à sa propre expérience du rêve et de la nuit. Tandis que le sommeil paradoxal opère comme une sorte de bondage neurologique, il produit des songes souvent inquiétants.
En tant que danseuse je fais le pari que nos corps sont les témoins silencieux de ces opérations. Ils gardent en eux la mémoire des anciens récits et nourrissent ceux qui sont en état de germination.
ABYSSES propose de faire surgir le grondement muet de cette activité inconsciente. A l’image d’une plongée sous-marine, le spectacle passe par plusieurs paliers. Il invite le public à s’aventurer dans un monde qui se vide de repères pour ne laisser finalement que le corps, la danse et l’invisible qu’elle sonde.


Jeanne Colin

Diplômée en 2014, elle tourne avec la création de son solo Get out Of The Blue où elle définit les règle d’une lutte contre elle-même dans un ring de boxe. L’enjeux étant de réintroduire du mouvement dans des postures figés. D’ouvrir un espace de doute dans une situation à priori reconnaissable.
En 2017, elle entreprend un temps de recherche en collaboration avec le sculpteur et danseur Killian Madeleine. Ils affinent de nouveaux outils mêlant danse, dessin et hypnose. Sur la base de ces pratiques, une création voit le jour en 2019 : un duo intitulé Reception. Cette pièce est pensée comme une installation en constante métamorphose. Elle propose un espace à la fois en ruine et en construction. Les corps, la caisse claire et 200 kilos d’argile engagent un dialogue sensoriel. Dans une continuité poreuse et lente, des figures de notre inconscient collectif émergent et disparaissent.
À partir de septembre 2021, elle organise à Bruxelles un atelier hebdomadaire de Mouvement Authentique gratuit et ouvert à tous·tes. Elle en étudie les enjeux multiples et notamment thérapeutique grâce à des entretiens avec la thérapeute Jungienne Françoise Bacq. Son travail s’articule autour du mouvement et de l’inconscient et pour s’interroger plus particulièrement sur le rêve. C’est à partir de cette recherche que va naître le projet Abysse.

Plus d’infos sur Jeanne

Choregraphie, texte, interpretation : Jeanne Colin
Conseils artistiques, texte : Thymios Fountas
Regard choregraphique : Baptiste Cazaux et Killian Madeleine
Conception cordes : Emma Cogné
Creation sonore : Maxime Pichon
Creation lumiere : Vera Martins
Coordination technique : Matthieu Verguez
Reprise régie : Aurore Leduc
Credit photos et video : Stanislav Dobak
Subventions : Service de la Danse- Fédération Wallonie Bruxelles-Aide au projet et Bourse de recherche ; Wallonie Bruxelles International ; Kiosk
Coproduction : Charleroi-Danse Centre Chorégraphique de Wallonie-Bruxelles ; Garage29
Soutien et acceuil studio: Charleroi-Danse (BE); Garage29 (BE) ; CG Demarkten (BE); La Ménagerie de Verre (FR) ; Centre National de la Danse de Pantin (FR) ; CG Buda-Courtrai, Micadanses (FR) ; Studio Etang Noir (BE) ; KLAP (FR)
Production déléguée : En Archipel ASBL

Billetterie et inscription aux ateliers

 

19.05 à 19h : AVANT-PREMIERE Abysses

19.05 de 14h à 15h : Atelier GRATUIT sur le sommeil

Pendant cet atelier d’une heure, Jeanne propose une exploration somnambule pour traverser les différentes phases de notre sommeil. Grâce à une méditation guidée et ludique, les participant·es seront amené.es à se connecter à leur expérience de dormeur·euse et peut être même de laisser surgir les mouvements de leurs rêves. Un temps d’échange est ensuite prévu avant de clôturer la session.

OFFSℍOT – Marion Sage

26 May, 2023 garage29 GINCUBATOR, OFFESTIVAL
17.06.2023 16h

Un OFFShot, c’est la présentation d’une étape de travail d’un.e chorégraphe accompagné.e durant une saison au Garage29. Fruit de plusieurs résidences expérimentales, digestion d’un processus qui n’a pas hésité à déplumer l’artiste et ses idées, mûrissement d’un univers singulier qui s’est façonné au grès des rencontres impulsées au sein du G.Incubator.


BAVES introduit la présence d’aliments, saveurs, odeurs sur l’espace du plateau. Nos sens s’activent avec les textures, les couleurs et les souvenirs de saveurs. Quels récits et mouvements créons-nous à partir des goûts et dégoûts qui nous traversent ? Baves est une pièce où les deux protagonistes – Anne Lepère et Marion Sage – partagent leur intimité et des bouts de leur maison pour l’ouvrir aux spectatrices / spectateurs. C’est un duo amoureux, un brin de quotidien qui se transforme en slam, en berceuse galante, en partage de savoirs intimes et quotidiens et qui  invite à faire ensuite, à expérimenter en autodidacte, à avoir confiance dans le fait de réaliser des choses par soi-même.


• Réservations : contact@garage29-offestival.be


A propos de : Marion Sage !

Graphisme: Tahira Dahou

OFFSℍOT – Paola Di Bella

10 May, 2023 garage29 GINCUBATOR, OFFESTIVAL

FR/EN

27.05.2023 20h

Un OFFShot, c’est la présentation d’une étape de travail d’un.e chorégraphe accompagné.e durant une saison au Garage29. Fruit de plusieurs résidences expérimentales, digestion d’un processus qui n’a pas hésité à déplumer l’artiste et ses idées, mûrissement d’un univers singulier qui s’est façonné au grès des rencontres impulsées au sein du G.Incubator.


Forme artistique capable de rassembler les gens immédiatement et instinctivement, le ” ℙocket ℙoney Live ℂoncerts” est un appel à la musique, au chant, à l’humour, au jeu théâtral et à l’improvisation de danse qui génère l’expérience d’un présent extraordinaire, pour clamer et rappeler que l’ici et maintenant nous rassemble et nous sauve. Laissez-vous bercer par le chant nocturne en dialecte sicilien d’une femme mystérieuse et flamboyante, qui confronte musiques folkloriques et musiques Pop pour ce qu’elles ont en commun: l’appel de la danse !


• Réservations : contact@garage29-offestival.be
• Prix : 5 €


More about: Paola Di Bella !

Graphisme: Tahira Dahou

ZOE LAKHNATI – GINCUBATOR 2022-2023

5 July, 2022 garage29 GINCUBATOR, OFFESTIVAL

FR/EN

Artiste chorégraphique basée à Bruxelles, elle est diplômée en danse classique du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon en 2019 où elle y a interprété des pièces des chorégraphes Bruno Bouché, Noé Soulier, Ohad Naharin et Jiri Kylian. Elle décide de poursuivre ses études et ses recherches en danse contemporaine et performance à P.A.R.T.S. la formation de la chorégraphe belge Anne-Teresa de Keersmaeker. En novembre 2021, Zoé assiste la chorégraphe Robyn Orlin lors d’un workshop au Théâtre National de Bretagne. En effet, le travail de cette dernière a une grande influence sur les recherches de Zoé qui aime lier la danse aux pratiques plastiques. Cela se matérialise avec son solo ARNOLD (en cours de création). Elle est actuellement danseuse interprète pour les chorégraphes Leïla Ka et Mette Ingvartsen.

Toujours en mouvement entre Bruxelles et Sète sa ville d’origine, elle aime s’engager à bras le corps dans des projets artistiques en collaboration. Cela s’illustre notamment dans les diverses résidences de recherche interdisciplinaire qu’elle organise à Sète depuis 2017 à l’École des Beaux-Arts ainsi qu’au Théâtre Molière, Scène Nationale de Sète et du Bassin de Thau. Depuis deux ans, Zoé a mis en place le laboratoire “De l’impertinence” en collaboration avec Dora Pentchev (chargée de production à KLAP Maison pour la danse de Marseille), un événement qui a vu le jour en août 2021 à Sète.


Projet

 ARNOLD
AGENDA

28.11>09.12.2022 : Résidence chez l’habitant

24.04>05.05.2023 : Co-résidence


04.12.2022 : Messe Divagation à Grand Hospice.

05.05.2023 : TalkShow

 



Garage29 asbl
Rue de Moerkerke 29
BE-1030 Brussels
contact@garage29-offestival.be