Julia Färber – LAS GRIETAS SE CONVIERTEN EN RIO

29 March, 2024 garage29 GARAGE29

FR/ Du 29 juillet au 4 août, Garage29 accueille Julia Färber en résidence !

Pour son projet Las grietas se convierten en río. / Cracks may turn into rivers,, Julia nous raconte: Une composition inspirée des formes de rivières/ train et de cyphers ; incarné dans ce que nous percevons commes fissures* en chacune de nous. Comme l’individu peut être pluriel, et le collectif singulier, la pièce  propose une alternative pour rassembler les deux et reconstruire la mémoire ainsi que l’imaginaire poétique. Proposant une nouvelle perspective de résistance pourrait apporter l’acte de performance incarné, nous avons choisi de l’appeler – Charme/ conjuration  /(Conjuro*). Une danse en intégrité, amenant les corps à se battre, voler, jouer, et en transe. Comme nous avons appelé notre mouvement : faire sortir la bête et commander à la bête. Les corps permettent sincèrement de circuler dans un espace de plaisir (gozo) avec résilience et « carnalería » – sororité/fraternité incarné. Basée sur la danse sociale cumbia et les récits de la mobilité humaine latino-américaine, la pièce se concentre sur la culture de rue populaire : Sonidero, un espace au mexiwque auto-organisé pour la danse de rue cumbia à Mexico ; et nous la connectons à une autre réalité de gratuité et de résistance du nord et du sud du Mexique,  evocant l´histoire et figure de « Las patronas ».* Viser à recréer différentes manières d’aborder cela comme un nouveau récit pour l’histoire individuelle et collective à travers le corps, qui peut régner sur toutes les langues. Qu’est-ce qui nous rassemble ? Comment pouvons-nous construire une mémoire dans de nouvelles géographies pour des histoires communes ?

*Las Patronas est un groupe de femmes, autogérée de tous les âges qui cuisinent et collectent des fournitures et les jettent au train en passage: “La Bestia” qui vient d’Amérique du Sud et d’Amérique centrale et communément appelé transport industriel, mais qui a été principalement encouragé  et usé par les personnes qui migrent et tentent de traverser Mexique et arrivée à la frontière avec les États-Unis.

EN/ From July 29 to 4 of August, Garage 29 welcomes Julia Färber in residence!

For her project, Las grietas se convierten en río. / Cracks may turn into rivers, Julia tells us : A composition inspired in shapes of rivers/train rails and cyphers;  embodied in what we perceive  as cracks* within each of us. As the individual may be plural, and the collective may be singular, the piece proposes an alternative for them to gather both and re-build memory as well as poetic imaginary. What new perspective for resistance could bring embodied performance act,  we chose to call it – Spell /(Conjuro*). A dance in integrity, bringing bodies to fight, fly, play, trance. As we´ve called our moving :  to Bring the beast out, and to command the beast. Bodies heartly allow to flow in a space for pleasure (gozo) with resilience and “carnalería”- sister/brother-hood. Based on cumbia social dancing, and narratives of human latinamerican mobility, the piece focuses on basis of popular street culture: Sonidero, a Mexican self organized space for cumbia street dancing in Mexico City; and we connect to another reality of gratuity and resistance from north and south of mexico figures of “Las patronas”.* Aiming to recreate different ways to engage this as new narrative for the individual and collective history. What makes us come together? How do we build memory in new geographies for common stories?

*Las patronas are a DIY women group from all ages who cook and collect supplies and throw them to the train “La Bestia” which comes from south and central america and commonly known as a industrial transportation, but has been mostly fostered by people migrating and trying to cross Mexico and arrive to the border with U.S

 


CREDITS :

Idée originale et direction:  Julia Färber
Créatrices et performeureuses: Florencia Papaleo Yacuzzi, Eugenia Lapadula, Camilo Sarasa Molina, Lola Vera, Mercedes Ferrari, Florencia Martina, Paz Moreno, Nelson Martínez, Edward Tamayo y Julia Färber
Musique. Mixing et composition:  Nacho Solakinta / MAI
Visuel/ photographie. Arnaud Beleen / Cecilia Belen

CALENDRIER :

Oct 24 | WIP at WIPCOOP MEstizo Arts Platform. KVS. BE
7-12 Octobre 24 | Résidence au KVS. BE
2-7 Septembre 24 | Résidence chez Ultima Vez. BE
Février 24 | Résidence d’écriture. La Perlita- México (passé)
Nov-Déc23 | DeMarkten. BE (passé)
Octobre 23 | Tictac. BE (passé)



Garage29 asbl
Rue de Moerkerke 29
BE-1030 Brussels
contact@garage29-offestival.be