Valentin Pythoud est un jeune artiste de cirque de 29 ans au parcours atypique. Né en Suisse, il côtoie le monde du cirque dès son enfance dans l’école ouverte par ses parents « L’élastique Citrique ». A la fin de sa scolarité, il décide pourtant de s’aventurer dans un tout autre domaine que Valentin et commence un apprentissage de décorateur chez Globus à Genève.

A la fin de sa formation, Valentin est convaincu de vouloir apprendre d’autres métiers. Il passe l’audition de l’ESAC à Bruxelles et entame ainsi une nouvelle formation qui le ramène aux origines. A l’ESAC (école supérieure des arts du cirque), il rencontrera ses deux partenaires, Julien Pierrot et Laura Trefiletti qu’il porte et apprend à connaître durant les huit années suivantes.

A la fin de ses études de cirque, il commence à travailler pour la compagnie belge « Théâtre d’un jour », et tourne pendant trois ans et demi « L’enfant qui.. .» dans les plus grands festivals tels Festival d’Avignon en 2011 ou encore Festival Circa, en 2010.

Au même moment, fraichement sorti de l’ESAC, le trio d’élèves se fait repérer par le « Festival du Cirque de Demain », et remporte le prix « Grimailo ». Le trio est intégré au nouveau projet de « Théâtre d’un jour », mélangeant cirque, théâtre et chant lyrique.

Rapidement, le trio décide de se consacrer entièrement à un projet. Ils créent la compagnie RouspaRocket et leur premier spectacle, La Geste. Deux porteurs et une voltigeuse se jettent dans la tourbe, pour un jeu qui défie les airs et explore le sol. L’infiniment grand rejoint l’infiniment petit et la terre devient un nouvel agrès de cirque. Le spectacle sort en 2014 aux Halles de Schaerbeek à Bruxelles. Après presque un an de tournée, le spectacle est mis au repos pour cause de santé de la voltigeuse.

En 2015, Valentin intègre la nouvelle création de Caudio Stellato, « La Cosa » qui reçoit le prix de la critique et tourne jusqu’à aujourd’hui.

En 2016, il décide de former une nouvelle équipe et porter une nouvelle création de la RouspaRocket. Mélangeant portés acrobatiques, danse et théâtre, le spectacle prévu pour 2018, figurera l’intemporalité de la « Révolution ».